L’assurance civile professionnelle (ou Pro) permet de vous prémunir en cas de causés à autrui soit par le personnel soit par le matériel de votre société et de couvrir éventuellement les sommes dues. C’est une garantie essentielle pour la sécurité juridique et financière de votre entreprise. Même si souscrire à une Pro soit facultatif pour la plupart des PME/TPE (hormis pour certaines professions réglementées).

Avant de contracter une assurance civile professionnelle, il est nécessaire de procéder à un audit approfondi de votre activité afin de déterminer les risques auxquels celle-ci vous expose et de comprendre l’étendue de vos responsabilités en cas de dommage.

Pourquoi passer par un cabinet de courtage pour choisir la Pro ?

Lorsque l’on ne possède aucune connaissance spécifique dans ce domaine, on peut vite être noyé sous un déluge de termes juridiques obscurs. De plus, il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver parmi les multiples offres des compagnies d’assurance.

La plupart proposent des tarifs variés pour différents types de prestations, ce  qui empêche de comparer leurs propositions sereinement… D’où l’utilité de passer par un cabinet de courtage pour trouver l’assurance qui convient le mieux à votre activité professionnelle !

Limites et modes de rémunération des courtiers en assurance

Point important à retenir : les courtiers en assurance n’ont a priori pas de lien direct avec les compagnies d’assurance, ce qui garantit une certaine indépendance dans leur analyse.

Pour autant, les cabinets de courtage sont rémunérés sous forme de commissions par ces mêmes compagnies lors de la signature du contrat d’assurance. Il arrive que des cabinets de courtage soient ainsi exposés à des conflits d’intérêts, lorsqu’ils dépendent bien trop d’une seule compagnie d’assurance. Heureusement, la majorité des courtiers en assurance exercent leur métier avec éthique et ont à cœur la défense des intérêts des assurés.

En tant que futur assuré, vous n’avez donc pas à rétribuer le cabinet de courtage, et les devis proposés ne vous engagent à rien. Cependant, certains courtiers en assurance réclament parfois des frais de dossier ou même des honoraires pour les conseils qu’ils prodiguent.